allbirthdaycanadianacommemorativegiftholidayslunarmoins_de_50MONEY BACKGUARANTEE100%REMBOURSEMENT GARANTI100%newbornpopsportssubssubssubssubssubssubssubssubssubssubstraditionalunder_50wedding
Les retours sont GRATUITS (Canada seulement)

Pièce de 10 oz en argent pur – Armoiries du Dominion du Canada – Tirage : 800 (2020)

Pièce de 10 oz en argent pur – Armoiries du Dominion du Canada – Tirage : 800 (2020)

1 049,95 $CAD

Options de paiement disponibles

Tirage : 800
STATUT :
Envoi à compter : 09-sept.-2020
Seulement au Canada et aux É.-U.
Questions et réponses Poser des questions, partager des réponses
TIRAGE ÉPUISÉ À 81 %! 

Une remarquable œuvre héraldique qui représente les débuts du Canada. Commandez la pièce dès aujourd'hui.

Le 26 mai 1868, Sa Majesté la reine Victoria assigne par décret royal des armoiries distinctes à chacune des quatre provinces composant le tout nouveau Dominion du Canada, soit l'Ontario, le Québec, la Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick. Le décret stipule que les armoiries provinciales doivent former un écartelé qui fera office de Grand Sceau du nouveau pays. Si l'écu réunissant les quatre armoiries n'est finalement jamais utilisé à cette fin, il devient néanmoins l'emblème héraldique du Dominion, figurant sur le drapeau du gouverneur général du Canada ainsi que sur deux pavillons navals : le Blue Ensign canadien et le Red Ensign canadien. À mesure que d'autres provinces font leur entrée dans la Confédération, on ajoute (officieusement) leur emblème à l'écu du Dominion, jusqu'à ce que celui-ci soit remplacé en 1921 par les armoiries officielles du Canada.

« Même si l'écu avec les armoiries des quatre provinces n'a jamais été utilisé aux fins prévues, on en est venu à le reconnaître partout comme les armoiries nationales. À preuve, il a figuré sur le drapeau du gouverneur général, sur le Blue Ensign canadien en 1870 et sur le Red Ensign canadien en 1892, ainsi que sur les pièces de 5 $ et de 10 $ produites à Ottawa de 1912 à 1914. »  Auguste Vachon, héraut Outaouais émérite, membre de l'Académie internationale d'héraldique

Un splendide artefact historique de 10 oz qui deviendra un incontournable de votre collection. Commandez dès aujourd'hui!

Caractéristiques particulières
  • UN MOTIF HISTORIQUE POUR LE CANADA. Cette pièce de 10 oz présente le premier écu héraldique du Canada. Constitué des armoiries des quatre provinces, cet écu de 1868 fut créé avant le Grand Sceau du Canada (1870) et adopté comme emblème héraldique du Dominion du Canada.
  • UNE CHASSE AUX TRÉSORS D'ANTAN. Nous avons fouillé dans les archives de Bibliothèque et Archives Canada pour retrouver le motif original de sir Charles George Young, roi d'armes Jarretière du Collège des hérauts de l'Angleterre, ainsi qu'une lettre datée du 8 avril 1868 adressée à Richard Grenville, troisième duc de Buckingham et Chandos et secrétaire d'État pour les colonies en 1867 et 1868.
  • UN CERTIFICAT SPÉCIAL. La pièce s'accompagne d'un encart spécial qui présente le dessin original.
  • UN FINI QUI RAPPELLE LE DESSIN ORIGINAL. Un fini papier confère au motif gravé toutes les apparences du dessin original.
  • UN placage d'or sélectif. Le placage d'or sélectif crée un contraste doré et donne un somptueux éclat au motif gravé.
  • UNE INTERPRÉTATION DE NOTRE PASSÉ. Les graveurs de la Monnaie royale canadienne ont transposé le dessin à la plume original, en modifiant l'échelle pour qu'il puisse orner cette spectaculaire pièce de 10 oz. Ils ont aussi tenu compte des quelques modifications suggérées par le duc de Buckingham après que le motif fut proposé en 1868.
  • UN GRAND DIAMÈTRE, UNE GRANDE PLACE À L'HISTOIRE. Frappée dans 10 oz d'argent pur à 99,99 %, cette pièce surdimensionnée (diamètre de 76,25 mm) fera le bonheur des amateurs d'histoire qui collectionnent des trésors rares et exceptionnels.
  • UNE PIÈCE DE 10 OZ  EN argent pur à 99,99 %. Cette pièce de 100 $ en argent pur à 99,99 % a un poids métallique nominal de 311,54 grammes (10 onces) et fait 76,25 millimètres de diamètre.
  • AUCUNE TPS NI TVH!

Motif
Le motif au revers présente les armoiries du Dominion du Canada (1868-1921) d'après le dessin à la plume réalisé par sir Charles George Young en 1868. Le motif inclut aussi les modifications demandées après coup par le duc de Buckingham. Assignées par décret royal de la reine Victoria, les armoiries qui occupent chacune un quartier de l'écu du Dominion sont celles des quatre premières provinces de la Confédération : l'Ontario (la croix de Saint-Georges et un rameau d'érable à trois feuilles), le Québec (deux fleurs de lis, un léopard et un rameau d'érable à trois feuilles), la Nouvelle-Écosse (un saumon entre trois chardons) et le Nouveau-Brunswick (un léopard et une galère antique). L'avers est à l'effigie de Sa Majesté la reine Elizabeth II, selon Susanna Blunt.

« Mon expérience dans le domaine de l'histoire m'a appris à fouiller dans les archives pour trouver du contenu, mais c'était la première fois que j'avais la chance de manipuler des documents anciens aussi importants. J'étais bien content qu'on m'ait donné des gants blancs  à la seule vue de ces trésors, j'ai eu les mains moites! En lisant les lettres destinées au duc de Buckingham, rédigées dans une calligraphie impeccable, j'ai ressenti une belle fébrilité. Je n'en revenais pas de pouvoir tenir entre mes mains ces précieuses archives qui dataient de 1868. »  Jamie Desrochers, Monnaie royale canadienne

Le saviez-vous?
  • Sir Charles George Young avait conçu les armoiries de l'Ontario avec une croix de Saint-Georges et une gerbe de blé, mais cette dernière a été remplacée par un rameau d'érable. C'est la version révisée que l'on voit sur la pièce.
  • Au départ, les armoiries du Nouveau-Brunswick devaient inclure un cheval, symbole de la maison des Brunswick. On l'a toutefois remplacé par le léopard des armoiries de l'Angleterre, qui figure sur la pièce.
  • La Nouvelle-Écosse avait reçu ses armoiries en 1625, mais on lui en a assigné de nouvelles à son entrée dans la Confédération (soit celles sur la pièce). Les armoiries originales ont été restaurées en 1929.
  • Cet écu devait à l'origine orner le Grand Sceau du Canada. Or, lorsque la version gravée arriva au Canada en 1870, le motif était complètement différent : il comprenait les armoiries de chaque province, mais celles-ci étaient représentées sous forme d'écus individuels, attachés à des chênes de part et d'autre de la reine Victoria, assise sur son trône.

Emballage
La pièce est encapsulée et présentée dans un boîtier à double coque orné du logo de la Monnaie royale canadienne. Le boîtier est assorti d'une boîte protectrice noire.

Commandez-la sans tarder.

Mention de source: Bibliothèque et Archives Canada, numéro d'acquisition 1949-1-3

Évaluations

Spécifications

  • No 177496
  • Tirage800
  • Compositionargent pur à 99,99 % avec placage d'or sélectif
  • Finitexture papier
  • Poids (g) 311,54
  • Diamètre (mm) 76,25
  • Tranchedentelée
  • Certificatnuméroté
  • Valeur nominale100 dollars
  • ArtisteGraveurs de la Monnaie, d'après l'oeuvre originale de sir Charles George Young (revers), Susanna Blunt (avers)

Articles visionnés récemment

Énoncé de confidentialité

La Monnaie royale canadienne est une société d'État fédérale. Elle s'engage à protéger le droit à la vie privée des personnes et à protéger les renseignements personnels qu'elle détient conformément aux dispositions de la Loi sur la protection des renseignements personnels (la Loi). Les renseignements personnels demandés sont recueillis en vertu de la Loi sur la Monnaie royale canadienne pour les fonctions Évaluations des produits et Questions et réponses sur le site monnaie.ca. De plus, ils sont gérés de la manière décrite dans le fichier de renseignements personnels Communications publiques POU 914. Il convient de noter que cette page ne traite pas des problèmes liés au service à la clientèle.

La Monnaie fait appel à PowerReviews Inc. (PowerReviews), un fournisseur indépendant, pour recueillir les commentaires de ses clients par l'intermédiaire des fonctions Évaluations des produits et Questions et réponses sur son site Web. La politique de confidentialité de PowerReviews se trouve ici.

Si vous choisissez de fournir du contenu par l'intermédiaire d'une évaluation de produit, mais ne fournissez pas votre adresse courriel, aucun effort ne sera déployé pour lier l'évaluation à votre identité. Par conséquent, il est important de ne pas inclure de renseignements qui permettent de vous identifier dans les boîtes de texte. Nous vous incitons à formuler des énoncés fondés sur des faits qui n'incluent pas votre point de vue ni votre opinion personnelle à l'égard d'une autre personne, puisque la Loiconsidère qu'il s'agit de renseignements personnels sur l'autre personne. Tout renseignement personnel sera protégé et conservé conformément aux dispositions de la Loi.

Si vous choisissez de fournir votre adresse courriel sur la page d'évaluation d'un produit (facultatif), elle sera transmise directement et de façon sûre à PowerReviews uniquement pour déterminer votre statut d' « évaluateur certifié ». Votre adresse courriel ne sera pas publiée, réutilisée ou divulguée par PowerReviews, et ne sera pas retransmise à la Monnaie. Toutefois, veuillez noter que l'adresse courriel de l'évaluateur devient identifiée comme étant vérifiée sur la plateforme de PowerReviews. Les évaluations des clients fournies dans le cadre de courriels envoyés par la Monnaie à la suite d'un achat permettent d'établir votre statut d' « acheteur certifié » pour le produit en question. Il est nécessaire de fournir une adresse courriel pour l'utilisation de la fonction Questions et réponses, afin que vous puissiez recevoir une notification lorsque votre question aura été traitée. Ces adresses courriel ne seront pas réutilisées ou conservées par PowerReviews ou par la Monnaie.

En vertu de la Loi, vous avez le droit à la protection de vos renseignements personnels ainsi que le droit d'accéder à vos renseignements personnels et d'exiger que des modifications y soient apportées, s'ils sont erronés ou incomplets. Toute question ou préoccupation au sujet de vos renseignements personnels et des pratiques de la Monnaie en matière de confidentialité peut être envoyée au bureau de l'accès à l'information et de la protection des renseignements personnels de la Monnaie par courriel à atip@monnaie.ca ou par téléphone au 613-993-2711. En outre, vous avez le droit de déposer une plainte auprès du commissaire à la protection de la vie privée du Canada concernant la gestion par la Monnaie de vos renseignements personnels